Home

News


Strasbourg s'accroche ˆ son Canaletto

La mairie sommŽe par les hŽritiers de rendre la toile issue d'une
spoliation.
ParÊVincent NOCE

jeudi 28 juillet 2005Ê(Liberation -Ê06:00)
 

Cette vue de l'Žglise vŽnitienne de la Salute, peinte sur cuivre et signŽe
Canaletto, est un des fleurons du musŽe des Beaux-Arts, qui l'avait achetŽe
en 1987 ˆ un couple de collectionneurs strasbourgeois. Mais il s'avre
qu'elle provient de la spoliation de l'industriel Bernhard Altmann, ˆ Vienne
en 1938, suite ˆ l'annexion de l'Autriche par l'Allemagne nazie (LibŽration
du 12 avril 2004). Reconnaissant les droits de la famille, le musŽe lui a
proposŽ de racheter le tableau, ce qui serait une premire en France. Une
transaction ˆ 2,5 millions d'euros avait ŽtŽ arrtŽe.

Avocat de Los Angeles reprŽsentant la famille spoliŽe, Randol Schoenberg a
fait savoir ˆ LibŽration qu'il considŽrait ce contrat comme ÇrompuÈ : ÇMe
Hershkovitch (reprŽsentant la ville) m'a informŽ que Strasbourg n'Žtait pas
en mesure de rŽgler la somme requise ˆ la date prŽvue du 31 juillet. Elle
m'a aussi averti que la ville n'autoriserait pas les hŽritiers ˆ rŽcupŽrer
le tableau en aožt. C'est une rupture de notre accordÈ, explique-t-il.

ÇEn fait, rŽpond Me Corinne Hershkovitch, avocate spŽcialisŽe dans ces
questions, nous avons simplement demandŽ un dŽlai jusqu'au 31 octobre.È Non
sans retard, la municipalitŽ a pris conscience de la perte qu'encourait sa
collection. Maire dŽlŽguŽ, Robert Grossmann a promis de respecter la parole
de la ville, en prŽcisant aux Dernires Nouvelles d'Alsace qu'il s'Žtait
engagŽ ÇpersonnellementÈ dans ce dossier. ÇCela fait deux ans et demi que la
ville fait attendre des hŽritiers, qui ont entre 70 et 90 ans. Nous n'avons
plus confianceÈ, lui rŽtorque Randol Schoenberg.

Les 25 millions d'euros rŽcemment obtenus pour des Canaletto ˆ Londres
psent sur cette querelle. Me Hershkovitch souligne Çle danger que
reprŽsente la surenchre du marchŽ de l'art et, par consŽquent, la folie de
la valeur des tableaux restituŽsÈ, sans comparaison avec les indemnisations
versŽes dans le cas de propriŽtŽs immobilires ou de fonds de commerce. Cet
argument ne semble pas Žmouvoir Randol Schoenberg, qui rŽclame le Canaletto
ds le mois d'aožt.